Dans de nombreuses situations, un treuil ou une pince ne suffisent pas à eux seuls, souvent des accessoires supplémentaires sont nécessaires. Avant tout, un équipement de récupération complet comprend

Poulies de déviation : Chaque équipement de sauvetage comprend au moins une poulie. Il est très utile et peut être utilisé de manière flexible. Il peut être utilisé pour détourner la force de traction dans une autre direction, la doubler ou les deux. La poulie peut également être utilisée avec une corde de guidage comme dispositif anti-basculement ou pour le transport de charges.

Si la charge doit être réduite de moitié avec la poulie de déviation, le câble du treuil doit être rattaché au véhicule à treuil avec son extrémité. Le principe du moufle est alors rempli, car il y a alors plus d’une corde porteuse. Si la corde est simplement guidée par la poulie de renvoi vers un autre point d’attache, la direction peut être changée, mais la charge n’est pas réduite de moitié.

Ainsi, si l’extrémité de sauvetage attache son treuil à son propre véhicule par l’intermédiaire de la poulie de renvoi, la charge sur le treuil est réduite de moitié, ou en d’autres termes, la charge peut être tirée deux fois plus. Cela protège le treuil et il chauffe moins vite. Cependant, cela réduit de moitié la vitesse du treuil et la longueur utile de la corde.

En déviant la force, la poulie vous permet de travailler sous presque tous les angles. Si le treuil et le point d’élingage ne peuvent pas être alignés, un ou plusieurs rouleaux peuvent être utilisés pour faire dévier le câble. Habilement utilisées, plusieurs poulies de renvoi peuvent être utilisées pour déplacer votre propre véhicule sur le côté sans aide extérieure. Selon l’application, il devrait y avoir une à trois poulies de renvoi dans votre propre ensemble de récupération.

La poulie de déviation peut être utilisée pour passer les sections très inclinées comme protection latérale des véhicules. Si une corde est tendue entre les arbres parallèlement au parcours, qui pourrait être la corde du treuil d’un autre véhicule, par exemple, la poulie de déviation peut y être accrochée. Une deuxième corde est ensuite attachée à la galerie du toit sous forme de boucle et insérée dans la poulie. Maintenant, le véhicule sécurisé peut oser le passage.

Manilles : ces connecteurs universels doivent être transportés en quantité, taille et WLL suffisants. Ils sont disponibles en acier ou en nylon, ce qu’on appelle des manilles souples. Ces derniers ont un grand avantage en matière de sécurité, car si le récepteur se casse, la manille souple ne se transforme pas en balle. Pour une récupération plus complexe, 4 à 5 pièces sont parfois nécessaires. Ils sont utilisés pour attacher des poulies, des crochets, des sangles et des cordes à des sangles d’ancrage d’arbres, de véhicules ou d’autres supports.

Sangles d’ancrage pour arbres : plusieurs de ces sangles utiles doivent être incluses. Ils servent principalement à protéger les arbres qui sont inclus dans le sauvetage. Mais ils protègent également le matériel de récupération. Le crochet du treuil ou une poulie y est attaché par une manille.

Gants en cuir épais : lorsque des câbles d’acier sont utilisés, les fibres d’acier individuelles peuvent se déchirer et se détacher. Si le câble du treuil glisse dans la main non protégée ou si l’opérateur passe sa main sur le câble, cela peut entraîner des blessures douloureuses.

De quoi dois-je tenir compte lorsque j’utilise le treuil ?

TreuilAvant de commencer l’opération de sauvetage, il est important de rester calme et d’examiner la situation en premier lieu. Tous les véhicules sont-ils sûrs ou un véhicule risque-t-il de glisser ? Si c’est le cas, le véhicule doit d’abord être sécurisé calmement mais rapidement. Moins il y a de personnes impliquées dans le sauvetage, mieux c’est. Des accords et des annonces clairs sont nécessaires. Une fois que les modalités du sauvetage ont été décidées, le travail peut commencer. Une personne doit donner les instructions, si possible d’un endroit d’où elle peut surveiller la situation.Si un treuil est utilisé, il y a quelques points à considérer. La sécurité passe toujours en premier, surtout quand on travaille avec un câble ou des manilles en acier. Si la corde se casse, elle peut devenir un fouet mortel et un coup de manille volante est aussi plus que désagréable.C’est pourquoi certaines règles de base s’appliquent et des mesures de sécurité supplémentaires sont prévues en fonction de la situation :Seul le matériel de récupération intact peut être utilisé. Les câbles, poulies ou courroies endommagés représentent un danger pour la vie et peuvent causer des dommages.
Tenez vos mains à l’écart des matériaux de récupération étrangers, surtout si seule la charge de rupture y est indiquée. Vous ne savez pas comment il a été utilisé et manipulé auparavant. Il est possible que la charge de rupture réelle soit déjà bien inférieure à la charge de rupture réelle.
Personne n’est autorisé à rester dans la zone du câble du treuil sous charge ou entre les véhicules. Seules les personnes directement nécessaires au sauvetage doivent se trouver dans les véhicules ou dans les positions appropriées.
Pour tous les autres, la distance doit être si grande ou la position si choisie que la corde ne peut pas vous atteindre lorsqu’elle est déchirée. Au moins 1 1/2 longueur de corde.
Le crochet du treuil doit être accroché avec l’ouverture tournée vers le haut. Si elle se brise, elle se déplacera vers le sol et non vers le haut.
N’utilisez jamais de manille en acier pour les courroies, élingues, etc. plus longues. Utilisez toujours une manille souple avec un WLL égal ou supérieur.
Un câble d’acier doit toujours être enveloppé d’une courroie de récupération ou d’un tapis de protection contre les chocs avant qu’une tension ne soit appliquée sur celui-ci. Le poids du support pousse le câble du treuil vers le sol s’il se casse.
Le matériel de récupération ne doit être fixé qu’à des supports adaptés à la récupération et aux forces qui s’exercent.
A partir d’une force de traction de 70 % de la charge de traction autorisée, il faut utiliser une poulie de renvoi. Son ancrage doit être capable de supporter la charge totale avec une sécurité suffisante.
Le capot doit être relevé sur les véhicules qui sont positionnés à l’avant du câble du treuil afin de protéger le conducteur du treuil dans le véhicule. Il recevra ensuite ses instructions, si possible, d’une personne se tenant à l’extérieur qui a une vue d’ensemble de la situation.
Ne soumettez pas la corde à des charges soudaines (charge de choc). Ceux-ci peuvent générer un multiple de la charge autorisée.
Ne pas dérouler la corde jusqu’au bout. Quelques enroulements doivent rester sur le tambour. Normalement, il doit s’agir de 5-6 enroulements. Ceci doit être décrit en détail dans le manuel du treuil.
Lorsqu’on tire sur une pente, personne ne doit se tenir debout ou marcher sous les véhicules qui se trouvent en diagonale sur la pente.
Utilisez le treuil périodiquement pour éviter la surcharge. Le treuil peut être déchargé à l’aide d’une poulie.
Après avoir utilisé le treuil, déroulez le câble du treuil et rembobinez-le en couches propres. Ne tenez pas le crochet directement avec votre main, mais utilisez une boucle de protection de la main. Sinon, les doigts et la main peuvent être serrés dans la fenêtre de corde. Une corde qui n’a pas été correctement enroulée peut être endommagée et entraîner une charge de choc lors de la prochaine utilisation. Lorsque vous enroulez le câble, respectez le sens prescrit sur le tambour.
Une fois que toutes les mesures de sécurité ont été respectées et que les matériaux de récupération ont été placés aux bons endroits, vous êtes prêt à commencer. Si possible, le point d’attache de la corde du treuil doit être en ligne droite.Si des manilles sont utilisées, le boulon doit d’abord être complètement rentré, puis ressorti d’un demi-tour. Si le câble du treuil n’a pas été bien enroulé, il faut le dérouler davantage et le réenrouler proprement sous tension. Cela permet d’éviter les sauts de corde saccadés (charge de choc) sur la poulie.Quelqu’un doit s’asseoir dans le véhicule de traction et serrer le frein à pied. Le conducteur du véhicule à récupérer doit passer la première vitesse et le réducteur et, les verrous étant enclenchés, laisser les roues tourner légèrement dans le sens de la traction.Dès que la voiture s’arrête, débrayez l’embrayage afin que la voiture ne s’enfonce pas plus profondément. Pendant l’utilisation du treuil, le moteur du véhicule à treuil doit tourner à une vitesse légèrement supérieure.